Dialogue Social, Bilan et Perspectives après les Ordonnances Travail

Dialogue Social, Bilan et Perspectives après les Ordonnances Travail
Dialogue Social, Bilan et Perspectives après les Ordonnances Travail

Le Dialogue social : Bilan et Perspectives après les Ordonnances Travail.

L’objectif du colloque :  Faire le point sur les nouvelles règles qui président au dialogue social depuis les Ordonnances Travail de septembre 2017, et plus particulièrement sur les dispositions du Code du travail concernant la négociation collective.

Au cours  du colloque nous échangerons avec les acteurs concernés par le sujet poursuit donc deux objectifs majeurs :

  • faire le point sur les nouvelles règles qui président depuis un an au dialogue social suite aux Ordonnances Travail de septembre 2017, et sur les dispositions du Code du travail qui concernent la négociation collective ;
  • en tirer des enseignements afin de parvenir à trouver des solutions concrètes et constructives pour développer la négociation collective et plus largement le dialogue social.

L’analyse du contexte sera l’occasion d’apporter un éclairage juridiquesociologique et statistique sur les dynamiques et les transformations contemporaines de la négociation collective.  L’identification des niveaux de la négociation illustrera le sujet dans un premier temps et permettra de donner ensuite dans le cadre des tables rondes, donc d’un débat interactif, le point de vue des organisations syndicales et des DRH.

Date : 12 au 14 juin 2019

Lieux : Lyon

Préinscription : Vous pouvez d’ores et déjà établir pour préinscription, ainsi vous aurez la certitude d’avoir une place pour assister à notre colloque. La préinscription est gratuite, vous devez la confirmer au plus tard au 31 mars 2019.

Pour vous préinscrire il vous suffit de suivre le lien.

Depuis la loi de 2008 modifiant les règles de la représentativité syndicale et les conditions de validation des accords collectifs, l’organisation du « dialogue social » est soumise à un processus de réformes législatives quasi continu, dont les Ordonnances Travail en septembre 2017 constituent le dernier épisode.

Or ces mutations successives ont suscité des réactions contrastées, qui interrogent sur l’ambivalence des réformes engagées. D’un côté, la volonté de renforcer la démocratie et le rôle des syndicats dans l’entreprise est affichée. Cela se traduit notamment par une extension considérable des champs de la négociation collective d’entreprise.

Mais cela s’accompagne aussi d’un renversement de la hiérarchisation des normes juridiques et de l’abandon partiel du principe de faveur.

De l’autre, une rationalisation des moyens mis à la disposition des représentants du personnel est engagée : instance unique de représentation avec le CSE, nombre d’heures de délégation, regroupement des thèmes de négociation, délais d’expertise, etc. L’ampleur des réformes engagées, leur complexité et le calendrier d’entrée en vigueur expliquent la difficulté de leur mise en œuvre dans les entreprises et des incertitudes liées à celle-ci.

En outre, ces changements posent directement la question de la capacité des acteurs syndicaux à agir efficacement dans les multiples arènes de négociation et de concertation où ils sont conviés à siéger. En effet, de nouveaux thèmes de négociation (négociations sur le CSE, par exemple) ont été ajoutés aux négociations obligatoires, telles qu’elles sont connues depuis de nombreuses années, « au détriment » des dispositions légales ou réglementaires. Dans le même temps, le nombre d’heures de délégation des représentants du personnel a globalement diminué lorsqu’ils doivent être consultés sur ces points.

Par ailleurs, la complexité des dispositifs est augmentée par la variété des conditions de validité des accords collectifs (accords majoritaires sans référendum, accords majoritaires ou « validés » par référendum, unanimité des organisations syndicales, etc.).

Enfin, il n’est pas certain que la volonté de développer le dialogue social dans les très petites entreprises sera suivie d’effets, tant les dispositifs – qui ne cessent de changer – sont complexes aussi bien du côté patronal que de celui des salariés. C’est la raison pour laquelle il paraît intéressant de faire le point sur l’application de ces réformes dans les entreprises,  et de s’interroger sur ses effets sur le dialogue social interne aux organisation.

Programme du colloque du dialogue social 2018

Programme du colloque 2018 :

12,13 et 14 juin 2018 à Lyon.

Le renforcement du dialogue social en France.

L’ ambition de ce deuxième colloque est d’offrir un regard sur la nouvelle organisation du dialogue social et économique dans l’entreprise en favorisant l’exercice et la valorisation des responsabilités syndicales.

Le fil rouge de l’édition 2018 :

  1. L’exercice du dialogue social dans les entreprise de moins de 50 salariés,
  2. L’exercice du dialogue social par la mise en place du CSE (comité social et économique) dans les  entreprises de – 300 salariés et  entreprises de + 300 salariés,
  3. L’exercice du dialogue social par le conseil d’entreprise,
  4. La qualité de travail et de l’emploi, un autre regard sur le travail.

12/06/2018

09h00 à 10h00 : Accueil des participants

10h00 à 12h30 : Séance d’ouverture : En plénière présentation du colloque, des participants, et organisation du débat autour de la question : Développer l’innovation sociale en entreprise, en répondant aux exigences des ordonnances Macron, est-ce un frein à l’intelligence collective des partenaires sociaux ?

12h30 à 14h00 : Déjeuners

14h00 à 16h30 : Table ronde : Santé et qualité de vie au travail, quelles sont les marges de manoeuvre des partenaires sociaux  ? Ce pouvoir d’agir contribue-t-il au  développement de l’innovation sociale ?

13/06/2018

09h00 à 10h00 : Accueil des participants

10h00 à 12h30 : Les émotions au travail ennemies au travail ou énergie à exploiter ?

12h30 à 14h00 : Déjeuners

14h00 à 16h30 :

20h00 : Soirée de Galla

14/06/2018 : 

09h00 à 10h00 : Accueil des participants

10h00 à 12h30 : Les actes fondateurs du colloques : Présentation par les intervenants des actes qui seront publié.

12h30 à 14h00 : Déjeuners libre.

L’université du dialogue social

L’université du dialogue social :

Un séminaire de 3 jours qui a lieu tous les deux ans. Il a pour objectif principal de préparer le colloque du dialogue social. Le colloque du dialogue social est un événement biannuel, ayant pour objectif d’accompagner les acteurs du dialogue social en entreprise. Lors du colloque ils peuvent s’approprier l’ensemble des concepts indispensable pour accompagner le développement de celui-ci dans leurs organisations.

Notre objectif étant de permettre aux entreprises et les différents partenaires d’écrire le projet de demain. Nous formulons ici l’hypothèse que l’avenir des entreprises, et le développement de celle-ci ne pourront avoir lieu que si les organisations font du dialogue social, une valeur primordiale de l’entreprise.

Le dialogue social doit être à notre sens une valeur de l’entreprise.

 

Cette année, nous avons décidé de lancer la première université dans la ville de Biarritz. Et vous proposons comme fil rouge la thématique suivante : « la place des émotions, dans le développement du dialogue social, l’affirmation de soi ».

Le programme de votre université 2017

Programme - Université du dialogue social 2017

Le fil rouge de l'université d'été 2017 : « la place des émotions, dans le développement du dialogue social, l’affirmation de soi ».
Jour 1
27/06/17
Jour 2
28/06/17
Jour 3
29/06/17
S’affirmer dans ses relations professionnelles sans crainte ni agressivité dans ses relations professionnelles est une clé très importante aujourd’hui pour réussir avec les autres.

Les techniques de l’assertivité permettent de faire face aux situations de tensions quotidiennes courantes et d’éviter d’en générer soi-même. Les appliquer au quotidien de votre mandat permet le développement du dialogue social en entreprise.
Mieux se connaître pour développer sa communication interpersonnelle
• Prendre conscience de son mode de fonctionnement avec le MBTI
• Identifier l’impact qu’il peut avoir sur les membres de son équipe
• Adapter son mode de communication
=> activités ludiques de la découverte de son type
=> mises en situation : parler en type

Travail inter-session : À l’aide des supports qui ont été distribués, établir le profil hypothétique des membres de son équipe
Les différentes réformes sur le droit du travail, peuvent créer des erreurs d’interprétation, de compréhension dans l’entreprise.

Il s’agit ici de clarifier les règles d’un dialogue social serein et apaisé.

Lieu :  Biarritz

Notre tarif d’inscription, comprend l’accès au colloque, l’hébergement (2 nuits), les petits-déjeuners, déjeuners et les diners des deux premier jours.

Demander un devis

Nous vous invitons à nous adresser un courriel, ainsi nous pourrons établir un devis personnalisé en tenant en compte vos spécificité d’hébergement.

Les outils du dialogue social – Conférence Paris

Les outils du dialogue social
Les outils du dialogue social

Les outils du dialogue social – Paris :

Le dialogue social recouvre tout ce qui favorise la compréhension entre les différentes composantes de la société. Les outils du dialogue social seront présentés lors de cette conférence.

Le dialogue social selon l’organisation internationale du travail inclut toutes formes de négociation, de consultation ou simplement d’échange d’informations entre représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs sur des questions d’intérêt commun liées à la politique économique et sociale.

Les différentes lois, REBSAMEN, MACRON, modifient le dialogue social. Cette conférence a pour objectif de vous présenter les outils du dialogue social à mettre en place dans les organisations pour le développer, l’accompagner.

S’intéresser aux outils du  dialogue social, c’est anticiper la dégradation relationnelle, c’est créer une véritable culture d’entreprise et ainsi favoriser le développement de la qualité relationnelle. Cela ne se limite donc pas à améliorer la communication au sein des entreprises mais bien de tendre vers la satisfaction au travail.

HEADS  vous présente les actions à mettre en œuvre concrètement pour le bénéfice de l’amélioration du dialogue social.

le 8 septembre 2016 de 14h00 à 16h30

Maison de l’Aquitaine – 21 rue des Pyramides – 75001 Paris

L’accès à la conférence gratuite est sur invitation. Pour vous inscrire cliquez sur le lien.

Les outils du dialogue social

Les outils du dialogue social
Les outils du dialogue social

Les outils du dialogue social – Conférence Guyane :

Le dialogue social recouvre tout ce qui favorise la compréhension entre les différentes composantes de la société. Les outils du dialogue social seront présentés lors de cette conférence.

Le dialogue social selon l’organisation internationale du travail inclut toutes formes de négociation, de consultation ou simplement d’échange d’informations entre représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs sur des questions d’intérêt commun liées à la politique économique et sociale.

Les différentes lois, REBSAMEN, MACRON, modifient le dialogue social. Cette conférence a pour objectif de vous présenter les outils du dialogue social à mettre en place dans les organisations pour le développer, l’accompagner.

S’intéresser aux outils du  dialogue social, c’est anticiper la dégradation relationnelle, c’est créer une véritable culture d’entreprise et ainsi favoriser le développement de la qualité relationnelle. Cela ne se limite donc pas à améliorer la communication au sein des entreprises mais bien de tendre vers la satisfaction au travail.

Les outils du dialogue social
Les outils du dialogue social

Le groupe Instant, et L.A.M-Médiation cabinet de médiation Antilles-Guyane s’associent pour vous présenter les actions à mettre en œuvre concrètement pour le bénéfice de l’amélioration du dialogue social.

Nous vous invitons à participer gratuitement  à la conférence qui aura lieu le 18 mai 2016 de 17h00 à 20h00.

 

Amphithéâtre CGOSH

7, 8 Lot Calimbé III Lieudit Vendôme Cabassou

97306 CAYENNE CEDEX

pour vous inscrire cliquez ici

C’est lors de son passage sur Guyane 1er comme invité du Thé Café  le 18 mai 2016, que Emmanuel Robeiri, médiateur de l’ANM, l’Association Nationnale des Médiateurs, présente la conférence sur les outils du dialogue social, et développe avec passion son métier et le lien avec les outils du dialogue social.

Pour écouter son intervention.

Invité thé café :  Emmanuel Robeiri : Les outils du dialogue social
Invité thé café : Emmanuel Robeiri : Les outils du dialogue social

Le colloque sur le dialogue social

C’est quoi le dialogue social

Le dialogue social comprend tous les types de négociation, de consultation ou d’échanges d’informations entre les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs sur des questions présentant un intérêt commun relatives à la politique économique et sociale.

Votre participation financière du colloque

nous contacter
nous contacter

La participation financière du colloque : 

Nous avons décidé de vous proposer plusieurs modes de paiement pour la prise en charge de votre participation au colloque.

  • Prise en charge par carte bancaire, AMEX,… vous pouvez cliquer ici
  • Par virement bancaire : vous pouvez cliquer ici
  • Naturellement, nous pouvons également émettre une convention de formation pour une prise en charge par votre OPCA (organisme paritaire collecteur agréé). cliquer ici
  • Pour une demande de devis : cliquer ici
  • Demande de congés formation économique du CE : cliquer ici
  • Demande de congés formation CHSCT : cliquer ici

Le dialogue social à la française

Le dialogue social à la française: leurres et faux-semblants
Le dialogue social à la française: leurres et faux-semblants

Le dialogue social à la française :

L’incroyable fiasco du processus qui devait mener à l’ouverture dominicale des magasins de la FNAC dans les zones touristiques, avec, rappelons-le, la proposition de salaires triples douze dimanches, le montre bien : en France, le dialogue social est un combat. Dans ce combat, les syndicats sont plus souvent une force de blocage que de proposition. Comment en est-on arrivé là? La suite de l’article ici.

L’allergie au dialogue social est une spécialité française.

Alain Duhamel l'allergie dialogue social.
Alain Duhamel l’allergie dialogue social.

Après une semaine marquée par la mobilisation des agriculteurs et des chauffeurs de taxi, Alain Duhamel est revenu sur la tendance compulsive de corps professionnels français à se mettre en grève : « L’allergie au dialogue social est une spécialité française, au même titre que les fromages et les impressionnistes”. Pour l’éditorialiste de RTL, les grèves dures sont une spécificité française. Il y a eu “les grandes grèves de 36, les grandes grèves de 47 qui ont failli tourner à la guerre civile, 53, les grèves de 68 qui ont été les plus longues qu’on ait connues, celles de 95…”, énumère ainsi Alain Duhamel. lire la suite de l’article ici.

 

Programme : du 15 au 17 juin 2016

L'agenda social, les nouveaux rendez-vous des IRP
L’agenda social, les nouveaux rendez-vous des IRP

Programme de la 1er journée  : L’agenda social, les nouveaux rendez-vous du dialogue social

(comité d’entreprise, DUP élargie, CHSCT, Acteurs du dialogue social dans l’entreprise)

09h00 à 9h30 : Ouverture du colloque. « les fondamentaux du dialogue social » – De l’agenda social à la satisfaction relationnelle au travail, se mettre en conformité avec les lois Rebsamen et Macron.

09h30 à 12h30 : Construire l’agenda social de l’entreprise en application avec les réformes du dialogue social. – L’object de cette matinée étant de vous accompagner pour la négociation de votre accord de fonctionnement de la DUP élargie. Pour les entreprises de + 300 salariés, cet agenda vous permettra de définir avec la direction le nouveau mode de fonctionnement des informations et consultations.

12h30 à 14h00 : Déjeuner avec les participants du colloque.

14h à 16h00 : Les lois RESABEM ET MACRON : impact sur le dialogue social, le passage de 17 consultations à 3 consultations désormais. Le référendum, une nouvelle méthode de négociation. Le nouveau fonctionnement des comités d’entreprise, des DUP élargies.

Viste en groupe à la découverte d’Ajaccio.

Diner libre.

La souffrance au travail
La souffrance au travail – La santé au travail.

Programme de la 2ème journée : La santé au travail, les outils pour agir au quotidien.

(comité d’entreprise, DUP élargie, CHSCT, Acteurs du dialogue social dans l’entreprise)

La santé au travail a pour but :

  • la prévention de tout dommage causé à leur santé par les conditions de travail ;
  • la promotion et le maintien du  bien-être physique, mental et social des salariés dans toutes les professions ;
  • la protection dans leur emploi contre les risques résultant de la présence d’agents préjudiciables à leur santé ;
  • l’affectation et le maintien des travailleurs dans un environnement adapté à leurs capacités physiologiques et psychologiques.

En résumé, d’adaptation du travail à l’homme et de chaque homme à son travail.

09h00 à 12h 30 : Analyser les indicateurs de souffrance au travail (Addictions, présentéisme, souffrance mentale, conflits,..) Dans le but de proposer un plan d’action de dé-souffrance au travail.

12h30 à 14h00 : Déjeuner avec les participants du colloque.

14h00 à 16h00 : Les apports théoriques des indicateurs de souffrance au travail. les stagiaires devront élaborer un plan d’action de dé-souffrance au travail

20h00 : Diner de gala.

Soigner le travail, agir sur l'absentéisme
Soigner le travail, agir sur l’absentéisme au travail.

Programme de la 3ème journée (la matinée) : La satisfaction relationnelle au travail –

Agir sur l’absentéisme au travail.

(comité d’entreprise, DUP élargie, CHSCT, Acteurs du dialogue social dans l’entreprise)

Soigner le travail, voilà une prétention qui peut paraître exorbitante tant il est possible de l’entendre comme le soin à porter au travail.  Le  résultat doit  être conforme aux critères de qualité que chacun se fait.

Retrouver une activité au travail  qui fasse sens et qui renoue les liens que la vie a compromis. Mais à condition de considérer dans le travail, l’effort qu’il faut faire et la peine qu’il faut prendre pour exécuter une tâche, ce qui est différent du rendement du travail.

09h30 à 11h30 : La satisfaction relationnelle au travail – Agir sur l’absentéisme au travail.

11h30 à 12h00 : Clôture du colloque.